Que cachent les Scories cramoisies tombées en Sanctuaire cette nuit ?

Une nouvelle menace se profile à l'horizon...
Arkentass | 23/11/2022 à 17h00 - 0

Cette nuit, de mystérieuses Scories cramoisies sont tombées en Sanctuaire. Celles-ci sont présentes au Cimetière de Cendreval, au Bois obscur, à la Mer de Shassar, à Tourbefiel, au Mont Zavain et à la Toundra Glacée et nous laissent quelques indices sur une nouvelle menace qui se profile à l'horizon. Rendez-vous dans quelques semaines afin d'en apprendre davantage à ce sujet...



Cimetière de Cendreval (Les démons du Vide)

  • Ceux que nous appelons les démons du Vide ont traversé les âmes primordiaux dans les ténèbres et ont apporté la mue de leur renaissance avec eux.
  • Les oracles nous racontent qu'après leur trépas dans ce monde, ils naissent à nouveau. Les démons 'meurent', pour errer dans un royaume d'obscurité, où ils changent avant de revenir, souvent sous une nouvelle forme.
  • Ils ne sont pas insondables comme le prétendent les autres cercles timorés. Ils sont en quête d'une nouvelle obscurité et veulent répandre cette obscurité en de nouveaux lieux. Ce désir n'est que temporaire : une fois celui-ci satisfait, ils s'en iront.
  • Les démons du Vide sont les ombres réincarnées des meilleurs de leur espère et ils ont beaucoup à nous apprendre... Si nous parvenons à faire taire notre peur et à écouter. - Demelza, Primat de l'Offrenuit.
  • Tous les petits êtres obscurs, les esprits, les fées et les autres sont dangereux et cupides mais ils restent simples. Les démons sont éternels et changeants comme la lune.
  • Un pacte ne blesse que les êtres incapables de s'adapter comme la lune le fait : les las, les moribonds et ceux que la nuit effraie. Les nourrissons et les ainés. 
  • Pourquoi avons-nous encouragé une telle bravoure, si ce n'est pour s'en servir ? Pourquoi nous être chargées de l'obscurité pendant des siècles. Pourquoi l'ignorer quand elle nous tend les bras en signe d'amitié ?


Bois obscur (Sceller les Cinq)

  • Les protections sous le grand arbre baignaient dans les rayons de la lune. Elles étaient d'une robustesses inégalée et deux cercles entiers se tenaient autour de leurs racines. Et pourtant nous avons tremblé à l'approche des démons du Vide.
  • Avant que Catarag ne fut scellé, le souffle de sept vies fut nécessaire aux sceaux. Je finis le travail moi-même avec leurs noms, des noms qui nous appartiennent désormais ainsi qu'au monde. Des noms que tu ne dois pas oublier : Gwerith, Mabilia, Leweke, Wledyr, Howel, Ithel, Seysil. - Joie, Gardienne des terres indomptables.
  • Le revête-peau, à la curiosité insatiable, demanda que lui soient remis les foyers et les familles que les sacrifices laisseraient derrière eux. Le dompteur attendit simplement sans proférer un mot. Jamais ils ne proposèrent la paix, seulement un sursis d'une génération en échange. Mon cercle était prêt à refuser. 
  • Ma sœur, tandis que tu lis ces mots, sache que nous cherchons toujours à d'abord traiter avec l'obscurité, nous ne la lions que sous la plus brillante face de la lune. Quand il n'y a plus d'espoir d'accord ni de recours. Tout comme il n'y en avait plus avec les démons du Vide.
  • Seul le démon Catarag refusa le marché : il frappa le soleil dans le ciel. Visa la lune et clama l'arrivée du Dhasocth Iydur. Un âge sans lumière. Le pacte n'était pas conclu.
  • Le dévore-chaleur exigea que sept âmes se rendent dans sa tanière. Le rôde-malheur requit la même chose, dans son propre antre cette fois, de l'autre côté du monde.
  • Malgré notre faible nombre, nous trouvâmes le courage de nous saisir de cette occasion. Le matin de la nuit où la lune brillait de mille feux, nous affirmâmes que le pacte du cercle de l'Offrenuit était un échec et nous les chassâmes. Nous attirâmes ensuite Catarag à nouveau dans notre clairière et nous nous occupâmes de lui comme il s'était occupé de nous.
  • Mais le cercle de l'Offrenuit nous intima le silence et prit la tête des discussions. Elles implorèrent le sursis de trois générations et permirent aux démons de se tapir dans leurs tanières et de se nourrir. En échange, les démons du Vide offrirent à ces marionnettes de sombres bénédictions pour façonner Sanctuaire comme elles le souhaitant : enténébrées et terrifiées.
  • Ils ont surgi des ténèbres dans cinq recoins de la terre. Le soleil attendit derrière la lune, et les animaux se turent alors que les nuit ne cessaient de s'allonger.


Mer de Shassar (Les anciennes coutumes et la lune)

  • Comme un enfant, la lune dissimule son visage à certains moments et le révèle avec joie à d'autres. C'est pourquoi il est aussi essentiel aux anciennes coutumes de se lier et de communier avec les ténèbres, et c'est pourquoi nous nous fions à elle pour nos protections.
  • Lorsque les intérêts de la lune changeant, le pouvoir que nous en tirons évolue également. Pour obscurcir, transformer ou contrôler, mais aucun de ses visages n'est faible. Ils attendent simplement. - Gwerith, Sentinelle décroissante.
  • La lune est visible à toutes et tous et octroie sa faveur à celles et ceux qui la demandent. Elle renouvelle sa force quand elle détourne son visage.
  • Et pourtant, avoir trop recours à la lune peut la désorienter, tous les cercles de valeur le savent. Même ceux qui ne se parlent pas partagent le même devoir de prudence.
  • La nuit considère les autres qui errent dans la nuit comme ses semblables et non des adversaires. Nous les approchons comme la lune le fait, en arborant leur apparence.
  • Elle rencontre l'obscurité, mais ne la transperce pas. Elle nous observe de haut, mais avec déférence.


Tourbefiel (Les cercles brisés)

  • Pendant des années, nos désaccords avec nos sœurs de l'Offfrenuit fluctuaient selon les saisons. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Elles ont invité l'obscurité en leur sein, ont passé un marché dans leur seul intérêt et ont imposé leur loi.
  • Nous allons nous joindre aux croyances nouvelles et aux êtres qui en sont dépourvus. Tout comme avec les étrangers, nous choisissons de nous draper de leur vêture pour avoir nos rangs croitre de nouveau.
  • 'Parle à l'obscurité avec discernement.' Nous avons suivi ce précepte pendant des générations. Et pourtant, certaines écoutent un peu trop attentivement lorsque l'obscurité répond.
  • Leur cercle est exilé des terres indomptables et une guerre éternelle les attend à Sharval. Ne leur offrez aucun autre refuge que la mort. - Gwerith, Sentinelle décroissante.
  • Les sœurs de l'Offrenuit se sont laissé subjuguer pas les ténèbres. Il n'existe aucun sort plus pitoyable que celui-ci pour une sorcière.
  • Il n'est plus possible de faire confiance aux sœurs déchues. Même si du sang doit être versé. Je déclare chacune de leur alliance par la présence dissoute.
  • Bientôt, l'Offrenuit sera étrangère à son tour. Nous ne les considérerons plus comme notre peuple : Nous ne communiquerons avec elles que lors de pactes.
  • Leur pacte lugubre assombrit les cieux, mais nous parlons d'une seule voie unie et forte : Nous ne les laisserons pas régner.


Mont Zavain (Construction de la cage)

  • Nous ne leur promîmes pas la vie d'autrui et ils grondèrent de déception. Ce n'était pas à nous d'offrir à ces créatures démoniaques ce qu'elles semblaient désirer le plus.
  • Mais le pacte valait bien plus que ça. Nous étions encore suffisamment nombreuses pour bâtir une cage à partir des branches baignées de lune, de la pierre et du fer des étoiles qui étaient tombées.
  • Une fois le pacte conclu, nous les attendîmes parées d'ombres. Nous traçâmes les chaînes d'Adrahau autour de nos cous et inscrivîmes les sceaux de lien sur notre peau. Quand ils vinrent nous habiter, nous les liâmes nous-mêmes.
  • Le cycle de la lune affaiblira nos protections et pourtant, nos enfants veilleront à les renouveler. Aucune clé ne peut ouvrir cette prison. Puissent ses murs ne jamais céder. - Joie, Gardienne des terres indomptables.
  • Alors nous mimes dans notre pacte la survie de notre cercle en jeu. Nous évoquâmes les pouvoirs qu'auraient les ténèbres, et les gens qui fuiraient les villes de Sharval sans notre protection. 
  • L'Offrenuit nous a certainement aidées en ceci. Elles ont susurré aux démons tout ce qu'elles pourraient accomplir si elles étaient le seul cercle en Entsteig, et nos larmes furent amères quand nous vîmes nos rangs diminuer.
  • 'Maintenez les murs debout aussi longtemps que la lune brillera.' Un pacte aussi important comporte une dose d'incertitude, mais la lune ne s'obscurcit jamais pour de bon : elle se régénère tout comme elle nous régénère aussi.
  • Nous les maintînmes à l'intérieur assez longtemps pour permettre à nos corps empoisonnés de quitter Sharval pour rejoindre la cage, et laisser les vagues l'engloutir. Quand tout fut terminé, le cercle des terres indomptables ne comptait plus que dix membres.
  • Tout comme nos sœurs désespérées, nous proposâmes un marché aux démons du Vide. Nos vie et notre chaleur pour leur plaisir.


Toundra Glacée (Gardiens des plaines)

  • Le joug de la survie semble redoutable à celles et ceux attendant le trépas, et ils ne connaissent pas notre vérité. Seul le cercle peut maintenir le pouvoir en place. - Joie, Gardienne des terres indomptables.
  • En tant que Gardienne, votre pacte avec chacun, allié ou adversaire, nation ou meute, est d'unifier, de protéger et de résister, leur attitude importe peu, seul le pacte compte.
  • N'oubliez pas que toute créature a une raison d'être au sein des terres indomptables, aussi bien notre peut que les étrangers.
  • Alors que s'élèvent de nouvelles villes et croyances, vous verrez qu'elles considéreront les anciennes coutumes avec mesquinerie et inquiétude. Ignorez ces sentiments.
Tags : Diablo Immortal Live
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.