Google aide Blizzard à améliorer les performances de Diablo Immortal sous Android 11

Zoom sur l'Android GPU Inspector et son passage en beta ouverte
JudgeHype | 17/09/2020 à 12h16 - 7

Dans un blog publié en début de semaine, Google annonce l'arrivée en beta ouverte de son Android GPU Inspector (GPI pour les intimes), permettant ainsi à un nombre plus large de développeurs de bénéficier des avantages de cet outil. Et si je vous en parle, c'est tout simplement parce que Blizzard et Netease faisaient partie des élus de la première vague, avec en ligne de mire des améliorations pour Diablo Immortal.

L'AGI est un outil de profilage graphique qui permet d'examiner le GPU des appareils Android pour mieux comprendre les goulots d'étranglement graphiques et optimiser les performances des jeux et des applications qui exploitent les API graphiques 3D. Il affiche une chronologie des événements en cours d'exécution et peut donner diverses infos comme les activités du système et l’activité GPU.

L'Android GPU Inspector a ainsi été utilisé pour Diablo Immortal et Google annonce un gain de 45% au niveau de la bande passante.

Working with Blizzard Entertainment Inc. and NetEase, Inc., AGI helped pinpoint 45% vertex bandwidth savings for the upcoming Diablo Immortal, a dark gothic action RPG game.

À l'heure actuelle, AGI nécessite un firmware et des pilotes à jour et les premiers appareils à le prendre en charge sont les Pixel 4 et 4 XL sous Android 11. D'autres appareils devraient rejoindre la liste prochainement.

Je terminerai cette news avec une petite vidéo de Google au sujet de son AGI, mais bien évidemment, cela parlera principalement aux développeurs, pas aux joueurs ;)


Tags : Diablo Immortal Développement
Source : Google
7 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Ne pas manquer
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Diablo Immortal : 373.076 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.